MAJ 2020

Cela dépend des banques et de leur stratégie avec le crédit immobilier.

Pour les expatriés (ou les étrangers qui ne sont pas résidents fiscaux en France) les banques ne financent en général que le bien, et demandent au client d’apporter 35% du montant du projet.

Pour les résidents français il faut compter au minimum 15% d’apport environ du montant total du projet.