Cela dépend de votre banquier. Pour les expatriés les banques ne financent en général que le bien, et demandent au client d’apporter 25% du montant du projet. Pour les résidents français il faut compter 10% d’apport environ du montant total du projet.