Rien n'est impossible... mais c'est de plus en plus rare.

Les banques demandent généralement entre 10% à 15% d’apport minimum du montant total du projet pour un résident fiscal français.

Pour les non-résident fiscaux, l'apport demandé est plus important. Les banques demandent un apport de 25% à 30% du montant du projet.

Pour tout projet nous demandons aux clients de disposer au minimum de cet apport (15% pour un résident, 25% pour un non-résident). Cela ne signifie pas que vous devrez apporter cette somme. Si vous arrivez à convaincre votre banquier de prêter la totalité, tant mieux. Mais cela nous assure d'avancer sur un projet financièrement réalisable.