Le financement d'un projet d'investissement immobilier dépend du banquier que choisit l’investisseur.

Pour les français résidant fiscalement en France, il faut compter environ entre 10% à 15% d’apport sur le montant total du projet.